Étienne Marique : d’autres arrestations vont avoir lieu dans le monde du casino en ligne

Étienne Marique, le président de la CJH ou Commission des Jeux de Hasard en Belgique a tenu à rappeler à tous les joueurs qu’il y a des lois qui régissent ce secteur. Les casinos en ligne doivent avoir une approbation de l’État belge pour pouvoir ouvrir ses portes sur le territoire. Toutefois, il existe de part et d’autre des plateformes illégales qui dominent en douce le marché. Il est totalement interdit et pénalisé par la loi d’investir sur ces plateformes illégales. Cette loi a été un peu oubliée depuis la réglementation des jeux de hasard en 2011. Le secteur semble être un peu libéré et les casinos en ligne et les joueurs se rapprochent sans le moindre souci. Le pire est de voir de nombreux casinos illégaux s’implanter sur le territoire belge.

Des mesures d’avertissement ont été entreprises

La CJH, pour remettre un peu l’ordre dans le domaine du casino en ligne belge, a effectué quelques arrestations ces derniers jours. Ceci concerne les joueurs qui osent encore s’investir sur les plateformes illégales. Pour avertir tous les sites illégaux de paris et de jeux de hasard ainsi que les joueurs, la CJH a procédé à l’arrestation de 79 joueurs qui ont joué sur le site Betclic.com. La commission envoie alors un double message : demander à tous les casinos en ligne de se conformer à la loi et de réglementer leur existence d’un côté et interdire aux joueurs de jouer sur les plateformes illégales. Les personnes inculpées ont dû payer une amende de 200 euros chacune. Le site illégal pour sa part a été contraint à payer une amende de 150 000 euros. Étienne Marique a affirmé qu’il a encore 180 dossiers en cours entre les mains et prochainement, d’autres arrestations peuvent avoir lieu.

Assainir le monde du casino en ligne

Le but de la CJH est de pouvoir assainir le monde du casino en ligne. Les sites qui proposent des jeux d’argent et des jeux de hasard doivent tous se formaliser faute de quoi ils seront pénalisés et bannis. Le montant de l’amende est défini entre 156 et 150 000 euros. Pour commencer, la CJH a imposé une amende de 200 euros. Le président affirme par contre que le montant des prochaines affaires sera sûrement supérieur à 200 euros. En fait, ce montant sera fixé en fonction des montants investis par le joueur sur la plateforme illégale. Mis à part l’amende, les joueurs pourront également être interdits aux jeux. Ainsi, ceux qui osent violer leur interdiction légale de jeu seront encore confrontés à d’autres pénalisations. En outre, la loi ne concerne pas uniquement les sites illégaux. Elle se tourne également vers tous les sites légaux de casino en ligne pour faire régner la transparence. En effet, la commission des jeux de hasard tient absolument à limiter la corruption et la fraude sur les sites de jeux d’argent. Il faut dire que les fraudes et les corruptions sont très courantes dans ce type de jeux. Ainsi, les machines à sous peuvent être truquées pour annoncer de faux résultats.